Burn-out maternel ! 

On parle souvent du burn-out en milieu professionnel mais rarement dans la sphère privée, c’est pourquoi j’ai décidé de m’attaquer à ce problème en te parlant de mon vécu.

On attend souvent d’une femme qu’elle soit parfaite…bonne cuisinière, bonne ménagère, bonne mère, bonne épouse, etc…. et j’avoue avoir essayé pendant un temps d’être cette femme parfaite qu’on attendait de moi….

Et un jour, lorsque mon mari est rentré de son bureau après une journée difficile pour lui (mais pas pour moi bien-sûr car je bosse à la maison 👿), j’ai littéralement pété un câble !!!!

Monsieur me reprochait de n’avoir pas rangé les jouets des enfants, mais j’avais passé la journée à ranger la maison de la fête avec ses copains de la veille, j’avais changé les draps, fait d’innombrables machines, laver les sols, rangé plusieurs fois déjà les jouets des enfants, et bien-sûr le plus important….je me suis occupée des enfants toute la journée !!!  (Eh non un enfant ne joue pas tout seul toute la journée, et il paraît aussi qu’un bébé ça se change….)Mon travail quant à lui pouvait attendre le soir qu’ils dorment tous parce que bien-sûr mon travail est moins important que le sien !!!!

Alors certes, quand il est rentré du boulot j’avais les fesses sur le canapé à lire un livre sur la gestion des émotions des petits (que j’applique également pour moi 😛), mais je profitais juste d’un petit moment de calme pour m’occuper un peu de moi et évacuer la pression de la journée….et ça il n’a pas compris…. donc essayé de tout faire vite vite pour avoir la paix et qu’il se taise, j’ai rendossé mon tablier de super-héroïne que je ne suis pas et ai tout fait…..foiré….j’ai fais tombé toute la vaisselle de l’égouttoir…donc encore plus de bazar….

La fatigue et le ressentiment étaient tels que je n’arrivais plus à réfléchir calmement et je suis parti en les laissant tous là !  Ma boubou avec ses questions sans réponses, mon koala avec son gros chagrin (alors que je ne le laisse jamais pleurer d’habitude!!! ), et mon mari avec sa tête mi-étonnée mi-énervée !

Je me suis enfuis parce que la pression était trop forte, et étant une hyper-émotive, j’étais dans l’incapacité totale de leur expliquer pourquoi une petite phrase m’avait mise dans un tel état de désespoir et de colère…j’étais profondément blessée et si je n’avais pas eu de super-amies…je pense que je me serais foutu en l’air…oui oui tu as bien lu….😱

Lorsque je suis rentrée….bah oui il fallait bien quand même lol, je me suis occupée des enfants et les ai couchés plus tôt pour pouvoir discuter de ce qui s’était passé avec mon mari…enfin….lui parlait…moi j’écrivais….ça peut paraître ridicule mais j’étais encore incapable de lui dire tout mon ressentiment car oui il m’avait profondément blessée….et petit à petit on a pu s’expliquer et ai réussi à lui dire verbalement ce que je ressentais  :  épuisement physique et mental….vive le burn-out maternel !

Je pense que nous ne sommes pas assez informés de cette maladie, car oui c’est une maladie !

Le burn-out c’est une dépression ! Et lorsque l’on est en dépression, il ne faut surtout pas à hésiter à en parler à quelqu’un….

Oui j’étais très sceptique aussi…mais le fait que j’envisage le suicide comme alternative crois moi ça a été un déclic….

Comment sait-on que nous sommes en dépression ?

Si tu es tout le temps sur les rotules, si un rien te fais pleurer ou t’énerver….(j’en voulais au monde entier), si tu as l’impression de ne servir à rien, d’être une loque….si tu ne te reconnais plus dans tes réactions….et si comme moi le suicide est placé dans tes options….tu es probablement en dépression.

Quelques conseils pour ne pas arriver à ce stade (je l’applique régulièrement et crois moi ça m’aide vraiment)  :

  • Communiquer avec sa moitié (par messages ou verbalement) :

Comment ton « binôme » peut savoir que tu vas mal si tu ne lui dis pas ? Oui les binômes ont souvent des œillères…

  • S’aménager du temps pour soi tous les jours (et en informer ta moitié que de telle heure à telle heure tu as rendez-vous avec toi  😁)…

C’est bien connu si tu ne prends pas de temps pour toi pour que tu puisses aller mieux et t’aimer, tu ne pourras reprendre confiance en toi et tu ne pourras aider personne et encore moins tes enfants….Donc cultives ton « je m’aime »😻 et sois un peu égoïste !

  • Arrêter de croire que ta super-copine est parfaite et ses enfants pareils….

Elle se donne beaucoup de mal pour que tu le crois mais personne n’est parfait ! L’imperfection est humaine !

  • Se faire des soirées ou des moments copines dans la semaine

L’intérêt de ces soirées c’est que tu peux parler de tout sauf de tes enfants (merci Agathe pour nos soirées thé!)…Elles vont également te permettre de parler à de vrais adultes si comme moi tu as pris un congé parental, ou tout simplement, avoir l’impression d’exister en dehors de la maison.

  • Faire du sport….

Oui….c’est moi qui te propose ça…

Le sport te fait produire des endorphines (hormones du plaisir) ce qui te permettra de te sentir mieux (en gros tu te défoules et tu tonifies ton corps en même temps -> objectif maillot cet été  ? 😆)

Dois-je te rappeler également qu’il est scientifiquement prouvé que ceux qui pratiquent un sport quotidien sont moins sujets aux dépressions….donc à toi de jouer !

Exemples de sports simples que tu peux pratiquer tous les jours : la marche, la course….

  • Avoir une alimentation équilibrée….

En même temps si tu pratiques quotidiennement un sport, tu ne voudras pas perdre tous les bénéfices de ton sport à cause de ton alimentation….De plus, si tu manges n’importe quoi ton poids risque de vite être un problème et tu vas déprimer…..(et oui que du vécu sur ce blog).

  • Se fixer des objectifs quotidiens réalisables….

Si tu en fais plus tu n’en seras que plus fière de toi 😉

Exemples : finir de plier le linge, changer les draps, sortir un peu, parler à des adultes, faire du sport….

Le mot de la fin :

Ne surtout pas hésiter à prendre contacte avec un professionnel de la santé quand tu sais que tu vas mal….et ça n’ai pas toujours évident j’en suis consciente….burn-out=dépression…..ça peut vite tourner au drame et j’exagère à peine….

N’oublies pas non plus que tu ne peux aider personne tant que tu n’arrives pas toi même à être bien !

Prends soin de toi !  Tu es une supernana !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.